Carnet de voyage hors des sentiers battus en France et autour du monde

2021, une année de blogging en photo

-

  • View Larger Image
    2021, une année de blogging en photo

2021, une année de blogging en photo

-

31 décembre 2021

2 Commentaires

Petit bilan de l’année 2021 en photo. Rome, la Haute-marne et quelques escapades aux quatre coins de la France entre les sessions d’écran prolongées. Grand temps de tourner la page !

Si 2021 était une chanson, laquelle serait-elle ? Avec la fin de l’année vient le temps des bilans. Hier, l’application Spotify m’a proposé les morceaux que j’avais le plus écoutés en 2021. C’est la bande-son de mon année.

En fait, c’est surtout la musique que j’écoute quand je travaille : de la musique calme, sans parole, qui stimule la concentration ; du piano, de la douceur, de la répétition ; et glissés çà et là, des titres explosifs qui donnent envie d’en foutre un grand coup – ou de tout envoyer balader.

Trop d’écran

2021 a été une année surmenée, chaotique, explosive. Une année à bout de souffle qui signe la fin d’un chapitre. Beaucoup de travail, trop d’écran, une séparation. Des randonnées pour se vider la tête, des retraites pour refroidir le moteur, une tentative ratée de revenir à l’écriture et l’envie de tourner quelques pages… Mais aussi (et heureusement), des retrouvailles avec des amis, des virées aux quatre coins de la France et un livre qui continue à se frayer un chemin dans la jungle de l’édition et à susciter des réactions qui font chaud au cœur.

Pas assez de voyage

Ce billet devrait s’intituler « 2021, une année de voyage en photo» mais j’ai eu l’impression de si peu voyager en 2021 que j’ai décidé de remplacer le titre pour « une année de bloguing ». Je ne sais pas si ce post a sa place sur un blog de voyage. Je l’écris peut-être plus pour moi que pour vous… Mais les réseaux sociaux où l’on partage les aspects les plus enviables de la réalité donnent parfois des impressions trompeuses. J’avais envie de parler des coulisses, des doutes, des emmerdes, plus que du succès – bien réel pourtant – du livre.

Le succès, c’est comme les voyages : on romantise beaucoup la destination en passant sous silence les sacrifices consentis et l’énergie déployée pour y arriver. Pour moi, il a consisté à devenir marketeur et chef d’entreprise avant d’être auteur et voyageur. Je ne sais pas si c’est vraiment ce pour quoi j’avais signé.

Ce que je sais, c’est que 2021 n’a été une année facile pour personne. Voilà la mienne. Ça pourrait être pire ? 2022 sera mieux !

Janvier

À Rome, nouveau départ. Changement d’appart, de quartier, de train de vie. On pose les bases pour ne pas revivre une deuxième année comme 2020.
L’objectif de l’année : libérer du temps pour écrire.
Et aussi… finir la refonte du site qui rame sur mobile (les 2/3 du trafic désormais).

Février

On a beau être déconfinés, je me sens comme un poisson dans un bocal. Besoin de grand air, de perspectives et d’horizons lointains. Les errances photographiques dans Rome, une excursion à Civita vecchia et une randonnée au Monteflavio tiennent lieu de voyage.

Mars

Le troisième épisode de confinement se précise en Italie. Je quitte Rome en catastrophe avant que la situation tourne au huis clos. Mon pote Fred, heureux propriétaire, m’accueille à Sauve – jamais un village n’aura si bien mérité son nom. Que c’est bon d’être en France ! Je célèbre ma liberté retrouvée avec 5 jours de marche à travers le parc des Cévennes.

Avril

Le retour en Haute-Marne est acté, le départ d’Italie définitif. Ciao Rome, j’t’aimais pas bien.
Avec de nouvelles perspectives de vacances en France, les ventes du livre repartent à la hausse. Il est temps de relancer la promo… pas de gaieté de cœur, je sais ce que cela implique. J’embauche un apprenti pour, je l’espère, me faire gagner du temps.
La bonne nouvelle, c’est que le chantier de refonte du site avance bien. Il ne reste plus que 5 jours de travail.

Mai

Escapade du côté de Manigod, chez l’ami Ben, pour fuir l’isolement haut-marnais. Ça fait du bien de prendre un peu de hauteur.
Randonnée dans le massif des Vosges avec l’ami Juls, du côté des mille lacs et des rochers de Hirschsteine. C’est bon d’avancer.
Justement, le chantier de refonte avance bien lui aussi. Il ne reste plus que 5 jours de travail.

Juin

Escapade dans le Vercors avec les amis Tranber et Fred. Fraîchement célibataires tous les trois, on se sert les couilles coudes.
La diagonale du vide a toujours le vent dans le dos. Le livre passe la barre des 10000 exemplaires vendus.
Sur le chantier de refonte aussi, on passe un cap. Il ne reste plus que 5 jours de travail.

Juillet

Retour à Rome pour rapatrier les affaires laissées et faire des adieux en bonne et due forme.
Prise des quartiers d’été à Avignon. La folie du festival n’y est pas. Le masque gâche un peu la fête.
Heureusement, le chantier de refonte du site avance bien. Il ne reste plus que 5 jours de travail.

Août

C’est les (courtes) vacances. Le Quercy avec Walter, le Tarn chez Catherine, l’Ardèche avec Agnès, Briançon chez l’amie Fine et le Mercantour avec Fred. La tournée des amis !
Le chantier de refonte du site est en vacances lui aussi.

Septembre

Un mois de retraite en Corse, pour couper avec internet et me concentrer sur l’écriture de mon prochain récit. En vain. Je ne trouve ni comment rassembler les souvenirs, ni comment ordonner les idées, ni par où gravir cette montagne qui se dresse devant moi. Mon cerveau a besoin de repos et la Corse n’est pas le pire endroit où terminer l’été.
Le chantier de refonte est confié à de nouveaux développeurs.

Octobre

Pour faire le ménage dans mon cerveau en pagaille et me préparer à l’écriture, j’avais envisagé de faire une retraite de méditation vipassana. Celle-ci m’emmène en Belgique. 10 jours dans un silence coupé du monde extérieur. 11 heures de méditation quotidienne, seul avec le flux incessant de mon monde intérieur. Je n’étais pas prêt à un tel séisme.
J’espérais le chantier de refonte bouclé à ma sortie. Tout n’est pas prêt mais on touche au but : il ne reste plus que 5 jours de travail !

Novembre

Retiré dans ma Haute-Marne, je digère l’expérience de la retraite de méditation tout en préparant la promotion du livre pour les fêtes de fin d’année. Mon service logistique – mes parents – se languit des journées à poster les enveloppes, suivre les colis, appeler les clients. Le chiffre des 14000 exemplaires vendus se profile tranquillement.
Le chantier de refonte du site subit les retards dûs au COVID. Il reste encore 5 jours de travail.

Décembre

Excursion à Paris. Pas d’appareil photo, pas de bloc note, juste envie de prendre la température et de regoûter au plaisir des mondanités. Tout le monde semble à bout de souffle : changements de métier, projets de déménagement, envies d’autre chose.
Moi ce que je veux est invariable : un nouveau site internet. Il reste plus que jamais 5 jours de travail.

Et pour 2022 ?

2022, ce sera 2021 mais en mieux. Je prendrai l’air et me recentrerai sur les raisons d’être de ce blog : écrire et voyager.

Localement dans un premier temps. Je travaille actuellement pour les éditions ViaTao à la rédaction d’un guide éthique et écolo sur la Champagne. L’occasion propice de faire des découvertes et de nouvelles rencontres dans ma région qui est aussi celle de mes parents, de mes grands-parents et de ma famille.

D’autres projets plus engagés se profilent à l’horizon. Randos raqu(l)ette dans le Jura, rando muletière dans l’Atlas marocain et des envies profondes de prendre le grand large et d’ouvrir les horizons…

Dans les tiroirs, des envies de partager des voyages avec de petits groupes (ça vous dirait ?), un format de carto-guide imprimable qui me trotte dans la tête depuis des années, et surtout mon second livre qui sera LE chantier de l’année 2022.

Quant à la refonte du site… Elle arrive ! Il ne reste plus que 5 jours de travail.

Vous avez apprécié cet article ?

Notez, likez, partagez !

Écrit par

Pour poursuivre le voyage


-

27 décembre 2020

Petit bilan de l’année 2020 en photo. Retour sur une année bizarre, l’année du succès, où les vents de la catastrophe m’ont été étrangement favorables.

Cadeaux noel 2020

-

6 décembre 2020

Des cadeaux beaux, bons et utiles dans un monde confiné… Voilà ce qui a guidé mes choix dans cette liste de noël épicurienne, avec l’amitié que je porte à tous […]

Slow travel vs microaventure : le match

-

27 octobre 2020

À quoi ressemblera le tourisme de demain ? Alors que les forums se multiplient pour en redéfinir les contours, deux-mots clé reviennent en boucle : slow travel et microaventure.

Le Cantal à vélo - Puy Mary et parc naturel régional des volcans d'Auvergne - Carnet de voyage France

-

10 avril 2020

Peut-on encore voyager ? Dans ouvrage La vie est ici – voyager encore ? Rodolphe Christin propose une réflexion particulièrement d’actualité sur la question du voyage en lui-même et de ses possibilités […]

 

2 commentaires

  1. Veronique CAPOCCHIA 4 janvier 2022 at 18 h 02 min - Reply

    Merci Mat pour ce témoignage d une année Somme toute riche
    Avec ses hauts et ses bas..idem pour moi
    J envisage de faire bientôt
    “Un tour de Friends”….en France .revoir des amis..
    Tu es aussi une source d inspiration..
    Ne lâche rien !

    • Mat 4 janvier 2022 at 21 h 02 min - Reply

      Bonjour Véronique, tu as raison, rien de tel qu’un tour de friends pour se requinquer.
      Merci pour l’inspiration, il devrait y en avoir à foison en 2022. Hauts les coeurs !

Laissez-moi un petit mot

Renseignez le code suivant

20 Partages
Partagez20
Enregistrer
Tweetez