Dans l’Aube, fines bulles et bons petits plats

-

  • aube-itineraire-gastronomie

Dans l’Aube, fines bulles et bons petits plats

-

14 septembre 2014

Pas encore de commentaire

La côte des bar ? Un nom qui fait dresser l’oreille des amateurs de… Champagne ! Depuis des siècles, l’Aube cultive sa tradition viticole et festive. De la giboyeuse forêt d’Orient aux vignes méridionales, la randonnée dans l’Aube suivra un itinéraire parsemé de pauses gastronomiques.

À table ! L’itinéraire dans l’Aube se place d’emblée sous le signe des nourritures terrestres dans le cellier et le réfectoire voûtés de l’abbaye de Clairvaux ! Jean François Leroux, qui protège ce patrimoine architectural du XIIème siècle, est aussi conservateur de l’Écomusée du Cristal de Bayel. On y souffle encore le verre à la main. Occasion de récupérer quelques flûtes à champagne pour la suite du périple.

Autour du parc de la forêt d’orient

Eau, terre et forêt s’entremêlent dans le parc naturel régional de la forêt d’Orient. Côté lac, Alexandre Robertie protège le milieu aquatique. C’est aussi un guide professionnel de pêche et un excellent pédagogue. Côté forêt, à Piney, Peter Van Bussel connaît les meilleurs coins à champignon et les abris pour observer les cerfs. Plus qu’à trouver la recette du civet.

Un repas accompagné d’un pain qui a le goût du terroir. A Dosches, on mout la farine à l’aide d’un authentique moulin à vent. Initiateur du projet, Erwin Schriewer s’y connaît en moulin. C’est un ancien charpentier, et qui plus est… Hollandais !

Plus citadine, l’andouillette de Troyes que Monsieur Lemelle confectionne dans les règles de l’art n’en sera pas moins authentique.

Sur la route du champagne en fête

La fête, c’est un peu la spécialité de la famille Gélis. Ces forains, grands voyageurs, se sont sédentarisés à Dolancourt. S’ils ont renoncé à la route, ils ont gardé la passion des grands manèges. Le parc d’attraction Nigloland est né de cette passion.

Pour rallier la route du champagne, suivre le canotier de Monsieur Pharisien. Ce guide  est un personnage. Spécialiste de Renoir, il fait visiter l’atelier et la maison du peintre, à Essoyes. Plus loin sur les côteaux, Jacques Defrance a deux passions : le champagne qu’il produit et son village, Les Riceys, qu’il fait découvrir en tant que guide bénévole.

Et pour une petite synthèse de l’art de recevoir dans l’Aube, dégustation de la fondue de champignons au chaource d’Isabelle Pondickie. Sa chambre d’hôte, l’aquarelle en Champagne, offre une vue splendide sur l’Yonne, la prochaine étape du voyage.

Découvrez tous les carnets de voyage dansl’Aube sur la page carnets de voyage en France

Vous avez apprécié cet article ?

N’hésitez pas à le partager et à le noter.

Dans l’Aube, fines bulles et bons petits plats
Notez moi !

Écrit par

Pour poursuivre le voyage


2017, une année de voyage en photos

-

12 février 2018

Petit bilan de l’année 2017 en photo. Rome, Haute-marne et Vaucluse… Retour sur une année sédentaire, passée à voyager et à photographier en cachette, loin des réseaux sociaux où il […]

Les livres, trésors des cités bibliothèques de Chingetti

-

27 juillet 2017

Vous avez un peu de mal à suivre où je suis et à savoir où j’en suis. J’avançais en sous-marin sur des projets qui arrivent enfin à leur terme. Je […]

Une île (déserte ?) sur le lac des Settons

-

25 décembre 2015

2015 marque l’année de mon retour sur le terrain. ENFIN !!! Entre Berlin où je m’expatrie quelques mois, le Maroc où je finis toujours par revenir et le début de […]

Carnets de voyage France et tour du monde

-

8 octobre 2015

Voici une petite sélection réalisée parmi les bientôt 100 articles et carnets de voyage publiés sur le blog. En France ou en tour du monde, mais toujours hors des sentiers […]

 

Laissez un petit mot

Renseignez le code suivant