Carnet de voyage hors des sentiers battus en France et autour du monde

Ils incarnent la diagonale du vide

-

  • View Larger Image
    Diagonale du vide - les ambassadeurs du changement

Ils incarnent la diagonale du vide

-

19 avril 2015

2 Commentaires

Ils sont les ambassadeurs de la France des campagnes. Parce qu’ils ont choisi de venir y vivre – ou d’y rester -, parce qu’ils en sont l’âme et les premiers acteurs, ils portent tous un discours positif. Preuves vivantes que dans la diagonale du vide, ça bouge !

Au coeur de mon voyage à travers la diagonale du vide, il y a eu des rencontres. C’est par les histoires de chacun de ces personnages, plus encore que par le voyage, que la France des campagnes a pris corps.

Qu’ils soient entrepreneurs, paysans, ouvriers, artistes ou militants, ils ont tous une histoire et un lien étroit avec la terre sur laquelle ils vivent. Voici quelques uns des personnages que je suis allé rencontrer.

Alan – Metteur en scène participatif

Alan est acteur, auteur et metteur en scène. Fils d’ouvrier, il connaît bien la culture ardennaise. Terre de labeur, elle lui a inspiré l’une de ses pièces : l’épopée de la fermeture d’une des plus grosses entreprises de l’industrie métallurgique française. Partisan de la création participative, il co-écrit avec son public les pièces qu’il donnera à voir.

Dominique – Siffleur sensible

Dom parle aux oiseaux. Né au bord de la Meuse, il a contribué toute sa vie à défendre cet écosystème unique et précieux. Lors d’une ballade en pleine vallée de la Meuse, il m’a présenté “sa” prairie et ses habitants à plume. Portrait d’un siffleur sensible et passionné.

Florence – Oenologue reliée

Attachée à la Haute-Marne, Florence en a ressuscité les vignes. L’AOC Coiffy avait disparu dans les années 80. Elle l’a fait renaître et a diversifié sa production en élaborant des vins de… fleurs ! De là à pratiquer l’agriculture biologique, il n’y avait qu’un pas… Franchi depuis 2009.

Jean-François – Historien

Jean-François Leroux a passé sa vie entre Paris et Bar-sur-Aube. Artisan de la renaissance de l’abbaye-prison de Clairvaux, rénovateur du centre de sa petite ville, portrait d’un homme pour qui “il n’est pas possible de ne pas être acharné sur le cadre de vie”.

Martine – Agricultrice

Martine est agricultrice par amour de la nature. Dans sa ferme pédagogique, “la clé des champs”, on visite son verger bio en dégustant ses succulentes confitures de fruits rares

Jean – Poète

Jean Bojko s’est installé dans la Nièvre après avoir beaucoup voyagé. Poète, metteur en scène, sa scène, c’est la Nièvre, son territoire où il a ouvert des cabinets de poésie générale.

La diagonale du vide - Les ambassadeurs du territoire

Franck – Lecteur de paysage

Pour Franck, il y a eu une vie avant et une vie après. Ancien parisien, ancien imprimeur, ancien industriel, il s’est reconverti en guide de terroir dans l’Yonne. Aujourd’hui, il lit les paysages du vignoble de Chablis et a fait de sa passion un métier.

La diagonale du vide - Les ambassadeurs du territoire

Emma – Pourvoyeuse de fonds

Emma a lancé Aspe solidaire pour apporter une solution au problème principal de la vallée d’Aspe : trouver du boulot. Grâce au financement participatif mis en place par le l’association, des entrepreneurs osent se lancer et créer leur propre emploi avec le soutien de la population. Et ça marche !

La diagonale du vide - Les ambassadeurs du territoire

Fred – Jardinier alternatif

En Corrèze, Fred est un jardinier militant. Au sein du battement d’aile, le centre agro-écologique où il vit,  on cultive et l’on se cultive. Agriculture, action sociale, éducation populaire, éco-construction, depuis six ans, le centre est un lieu d’accueil, de partage et de coopération.

La diagonale du vide - Les ambassadeurs du territoire

Jacques – Artiste paysan

Jacques aime les vaches. En tant que paysan, il les élève au coeur de la Corrèze. En tant qu’artiste, il les sculpte et les expose. Ses prairies se transforment alors en galeries et ses vaches en oeuvres d’art ambassadrices du monde paysan.

La diagonale du vide - Les ambassadeurs du territoire

Sam – Berger mathématicien

Sam est arrivé dans les Pyrénées pour suivre une formation de berger, après une licence de mathématiques et deux ans de monitorat de kayak et d’éducation à l’environnement. Il s’installe comme paysan fromager transhumant. Passionné de montagne, il découvre une agriculture à taille humaine.

La diagonale du vide - Les ambassadeurs du territoire

Sylvie – Découvreuse de talents

Au cœur du bocage, Sylvie a transformé un ancien centre des PTT à l’abandon en capitale mondiale du street-art. Transmettre qu’on peut vivre ses rêves, transgresser les limites sans être des allumés… À 60 ans, Sylvie se sent porteuse de ce message.

La diagonale du vide - Les ambassadeurs du territoire

Vincent – Entrepreneur public

Promoteur du faire ensemble dans son village aveyronnais, Vincent défend l’idée qu’il vaut mieux « créer sa vie plutôt que la consommer ». Qu’il s’agisse de créer une entreprise, de mettre en place des circuits courts ou une démarche de démocratie participative, son credo est toujours le même : miser sur le collectif et servir l’intérêt général.

Voilà quelques-uns des personnages que j’ai côtoyés pendant mes dix-huit mois de voyage. Cette France rurale (qui ne se résume pas à celle des gilets jaunes) m’a rassuré. Parce que tout en prenant lentement la mesure des problèmes de ces contrées isolées – fracture numérique, déserts médicaux, désengagement de l’Etat – je découvrais aussi la vitalité qui règne au sein du tissu associatif et de la société civile.

Envie d’en savoir plus sur ces acteurs de terrain qui font bouger les choses ? Curieux de découvrir ces 18 mois dans la France des campagnes ? 

Vous avez apprécié cet article ?

Notez, likez, partagez !

Écrit par

Pour poursuivre le voyage


-

27 décembre 2020

Petit bilan de l’année 2020 en photo. Retour sur une année bizarre, l’année du succès, où les vents de la catastrophe m’ont été étrangement favorables.

Cadeaux noel 2020

-

6 décembre 2020

Des cadeaux beaux, bons et utiles dans un monde confiné… Voilà ce qui a guidé mes choix dans cette liste de noël épicurienne, avec l’amitié que je porte à tous […]

Slow travel vs microaventure : le match

-

27 octobre 2020

À quoi ressemblera le tourisme de demain ? Alors que les forums se multiplient pour en redéfinir les contours, deux-mots clé reviennent en boucle : slow travel et microaventure.

Le Cantal à vélo - Puy Mary et parc naturel régional des volcans d'Auvergne - Carnet de voyage France

-

10 avril 2020

Peut-on encore voyager ? Dans ouvrage La vie est ici – voyager encore ? Rodolphe Christin propose une réflexion particulièrement d’actualité sur la question du voyage en lui-même et de ses possibilités […]

 

2 commentaires

  1. sophie 10 janvier 2017 at 18 h 01 min - Reply

    Bonjour, je suis en 1°ES à Montluçon dans l’allier et je travail avec des amies sur la “France du vide”. J’aimerai pouvoir vous posez quelques questions pour mon sujet qui traite plus particulièrement de l’impacte de la “France du vide” sur Montluçon au niveau économique, touristique et culturel. Pour commencer pourquoi avez-vous choisie de faire se voyage? Que pouvez-vous nous dire sur la France du vide? Comment avez-vous ressenti l’impacte de la France du vide dans les endroits que vous avez visité? Et enfin nous avons rencontré plusieurs personne qui n’était pas réceptif au terme de “France du vide”, pour vous comme les personnes que vous avez rencontré l’on-t-il perçu? nous vous remercions pas avance.

    • Mat 23 janvier 2017 at 13 h 21 min - Reply

      Sophie, je t’ai répondu sur Facebook ! Pas facile d’apporter des réponses à ces questions au spectre large, je n’ai pas encore complètement digéré mon voyage.
      J’ai fait une petite synthèse de mes impressions. J’espère qu’elles t’aideront pour ton devoir.
      Bon courage !

Laissez-moi un petit mot

Renseignez le code suivant

334 Partages
Partagez334
Enregistrer
Tweetez