Carnet de voyage hors des sentiers battus en France et autour du monde

Ils incarneront la diagonale du vide

-

  • Ils incarneront la diagonale du vide

Ils incarneront la diagonale du vide

-

19 avril 2015

2 Commentaires

Ils seront les ambassadeurs de la France des campagnes. Parce qu’ils ont choisi de venir y vivre – ou d’y rester -, parce qu’ils en sont l’âme et les premiers acteurs, ils portent tous un discours positif. Preuves vivantes que dans la diagonale du vide, ça bouge !

Au coeur de mon voyage à travers la diagonale du vide, il y aura des portraits. C’est par les histoires de chacun de ces personnages, plus encore que par le voyage, que la France des campagnes prendra corps.

Qu’ils soient entrepreneurs, paysans, ouvriers, artistes ou militants, ils ont tous une histoire et un lien étroit avec la terre sur laquelle ils vivent. Voici quelques uns des personnages que j’irai rencontrer.

 

 Alan – Le metteur en scène participatif

Alan est acteur, auteur et metteur en scène. Fils d’ouvrier, il connaît bien la culture ardennaise. Terre de labeur, elle lui a inspiré l’une de ses pièces : l’épopée de la fermeture d’une des plus grosses entreprises de l’industrie métallurgique française. Partisan de la création participative, il co-écrit avec son public les pièces qu’il donnera à voir. >> Voir son portrait

 

Florence – L’oenologue originale

Attachée à la Haute-Marne, Florence en a ressuscité les vignes. L’AOC Coiffy avait disparu dans les années 80. Elle l’a fait renaître et a diversifié sa production en élaborant des vins de… fleurs ! De là à pratiquer l’agriculture biologique, il n’y avait qu’un pas… Franchi depuis 2009.

 

Pascal – Le galeriste de la forêt 

Dans la Meuse, Pascal est l’instigateur d’un projet culturel et humain qui met le lien entre les artistes et les habitants au coeur de sa démarche. Le vent des forêts n’est ni un festival, ni un happening, ni du land-art. C’est un événement organisé par et pour les villages qui l’accueillent.

 

Franck – Le lecteur de paysage

Pour Franck, il y a eu une vie avant et une vie après. Ancien parisien, ancien imprimeur, ancien industriel, il s’est reconverti en guide de terroir dans l’Yonne. Aujourd’hui, il lit les paysages du vignoble de Chablis et a fait de sa passion un métier.

 

Xavier – Le caravanier reporter

Xavier est un plasticien à l’écoute. Avec sa caravane parlante, il parcours le centre de la France, glane les sons des habitants d’ici et les retransmets là. Caisse de résonnance d’une conscience publique, sa démarche crée un nouveau type de lien social, fantaisiste et enthousiasmant.

 

Virginie et Stéphane – Les hôtes responsables

Elle a quitté les sommets suisse pour les monts du Cantal. Lui s’est enraciné dans sa région natale après avoir couru le monde. Ensemble, ils tiennent une maison d’hôtes au pied du Puy Marie et mettent le respect de l’environnement au coeur de leur activité.

 

Pascal – L’entrepreneur social

En Corrèze, Pascal est un entrepreneur militant. Sur les terres de ses grands-parents, au milieu d’un territoire très enclavé, il a crée son centre agro-écologique. Au battement d’aile, on cultive et l’on se cultive. Agriculture, action sociale, éducation populaire, éco-construction, depuis six ans, le centre est un lieu d’accueil, de partage et de coopération.

 

Jacques – L’artiste paysan

Jacques aime les vaches. En tant que paysan, il les élève au coeur de la Corrèze. En tant qu’artiste, il les sculpte et les expose. Ses prairies se transforment alors en galeries et ses vaches en oeuvre d’art ambassadrices du monde paysan.

 

Yvan – Le naturaliste militant

Dans le Cher, Yvan est un passionné de la Loire. Il la pratique en canoë, suit ses méandres à vélo, arpente ses coteaux à cheval. Proche du fleuve et de ses habitants, il connaît aussi tous ceux qui vivent ici : les vignerons, les restaurateurs, et même… Les castors !

 

Pascal – Le photographe ancré

Pascal est photographe. Il a passé sa vie à arpenter les terres de Champagne et en connaît tous les recoins. Il sait où aller pour trouver les plus beaux points de vue. Les Ardennes sont ses terres de coeur. >> Voir son portrait

 

Alors, c’est qui votre préféré(e) ?

Vous avez apprécié cet article ?

N’hésitez pas à le partager et à le noter.

[social_warfare]
Ils incarneront la diagonale du vide
5 (100%) 1 vote

Écrit par

Pour poursuivre le voyage


Cuisine vibratoire dans le Cantal - carnet de voyage France

-

30 juin 2018

Un livre, il faut le faire vivre. Cet été, j’ai donc mis sur pied une nouvelle traversée de la France pour venir vous parler de mon précédent voyage à travers […]

Tourisme vert en France -Ardennes - Slow tourisme

-

8 juin 2018

Le slow travel prend le tourisme à contrepied. Il prône un autre rapport au temps, loin des to-do listes et des séjours menés tambour battant. À l’heure de l’instantanéité, qu’est-ce […]

L'Yonne, sur la terre comme au ciel - Carnet de voyage en France

-

27 mai 2018

Avec la publication de mon voyage en France, j’ai la curieuse impression que la diagonale du vide vient chasser 15 ans de voyage aux quatre coins du monde. Rien ne […]

-

24 avril 2018

Un mois après la sortie du livre, j’ai la tête qui bouillonne et de nouveaux projets pour promouvoir la diagonale du vide. Instantanés d’un mois à toute allure, entre Paris […]

 

2 Comments

  1. sophie 10 janvier 2017 at 18 h 01 min - Reply

    Bonjour, je suis en 1°ES à Montluçon dans l’allier et je travail avec des amies sur la « France du vide ». J’aimerai pouvoir vous posez quelques questions pour mon sujet qui traite plus particulièrement de l’impacte de la « France du vide » sur Montluçon au niveau économique, touristique et culturel. Pour commencer pourquoi avez-vous choisie de faire se voyage? Que pouvez-vous nous dire sur la France du vide? Comment avez-vous ressenti l’impacte de la France du vide dans les endroits que vous avez visité? Et enfin nous avons rencontré plusieurs personne qui n’était pas réceptif au terme de « France du vide », pour vous comme les personnes que vous avez rencontré l’on-t-il perçu? nous vous remercions pas avance.

    • Mat 23 janvier 2017 at 13 h 21 min - Reply

      Sophie, je t’ai répondu sur Facebook ! Pas facile d’apporter des réponses à ces questions au spectre large, je n’ai pas encore complètement digéré mon voyage.
      J’ai fait une petite synthèse de mes impressions. J’espère qu’elles t’aideront pour ton devoir.
      Bon courage !

Leave A Comment

Renseignez le code suivant