Carnet de voyage hors des sentiers battus en France et autour du monde

Les grands sites de la Côte d’Émeraude

France

  • View Larger Image
    Grands sites de la côte d'émeraude - Cap Fréhel

Les grands sites de la Côte d’Émeraude

France

16 juillet 2019

5 Commentaires

Le Cap Fréhel est le site le plus spectaculaire des côtes d’Armor et l’un des plus grandioses de Bretagne. Falaises vertigineuses, plages de sable fin, camping à la cool… Je découvre les paysages de la presqu’île le long du GR34, le sentier de randonnée qui suit le littoral entre terre et mer, du Cap Fréhel à la baie de Saint Brieuc.

Après huit heures à fond la caisse, les tracteurs débonnaires m’indiquent que je suis arrivé à destination et qu’il est temps de lever le pied. C’est fou comme les autoroutes, avec leur logique hors sol, celle de la vitesse, nous coupent du territoire. Le paysage devient une vitrine qui défile comme on ferait les magasins, l’air distrait, sans trop savoir ce qu’on est venu chercher.

Arrivé à Lamballe, virages, reliefs et bosquets me replongent dans une réalité physique et géographique. Des maisons au linteau de granit rose et aux volets bleus parsèment la campagne. Des mouettes piquètent les champs de blanc. Le ruban de goudron serpente entre les touffes d’herbe et les bouquets d’arbres jusqu’à Pléhérel-plage. Là, sans crier gare, on tombe sur la route côtière.

50 mètres en contre bas, la mer lèche les sables d’une baie lumineuse sous le ciel gris : l’Anse du croc. A l’horizon, les falaises du Cap-Fréhel disparaissent dans une brume bleutée. Les caravanes posées en désordre sur la dune indiquent le camping du Pont-de-l’étang où je passerai la nuit.

Grands sites de la côte d'émeraude - L'anse du croc à Fréhel
Grands sites de la côte d'émeraude - Camping municipal de Fréhel

Camping au Cap Fréhel

En ouvrant la porte, l’odeur capiteuse des pins et la fraîcheur humide de cette fin de journée pluvieuse me régénèrent jusqu’à la pointe des cheveux. En dehors des piaillements des oiseaux qu’on distingue dans l’air limpide, l’ambiance est ouatée. Le sable de la dune atténue la rumeur de l’océan.

Au camping – le plus grand camping municipal de France ! Trente hectares de dunes et de pins avec vue imprenable sur la plage de sable – il n’y a pas foule en ce début mai. La surface des parcelles évite de toute façon toute promiscuité gênante. Au milieu des lapins maîtres des lieux – le site est classé natura 2000, on est loin des parcs aquatiques et des piscines couvertes -, je dormirai sur mes deux oreilles.

Grands sites de la côte d'émeraude - La plage de l'anse du Croc

Cap-Fréhel, grand site d’exception

Le GR34 qui traverse le camping rejoint à l’ouest les plages de Sables d’or les pins jusqu’à la petite station balnéaire d’Erquy et son port de pêche. À l’est, les falaises spectaculaires du Cap-Fréhel ne sont qu’à quelques kilomètres. Je me lance à pied sur cet ancien chemin des douaniers. Des criques sableuses se cachent au creux des falaises escarpées de la côte d’Émeraude. Depuis les rochers, vues sublimes sur toute la côte.

Le cancan des mouettes se mêle au murmure de la mer, les rides géométriques de la roche tranchent sur le blanc de l’écume, les genêts en fleurs éclatent sur le vert de la lande… La nature autour du cap Fréhel vaut vraiment le détour. En guise de fanion d’arrivée, la lanterne du phare du Cap qui dépasse de la lande et grandit au fil du chemin.

L’autre star de la presqu’île, le fort Lalatte, est à une heure et demi à pied. La gardienne du parking (fort accent québecois, je m’imagine qu’elle a du tomber amoureuse du lieu pour venir de si loin) me recommande la balade pour ses eaux turquoises qui justifie le nom de « côté d’Émeraude ». Mais j’ai une signature l’après-midi, ce sera pour une autre fois. À Fréhel bourg, je fais le plein de calories : Kouign-Aman (farine de blé, sucre, beurre), tarte bretonne (pâte sablé, crème caramel au beurre salé + mousse caramel au beurre salé)… Penser à faire plus léger pour les repas suivants !

Grands sites de la côte d'émeraude - Cap Fréhel
Grands sites de la côte d'émeraude - Cap Fréhel
Grands sites de la côte d'émeraude - Cap Fréhel
Grands sites de la côte d'émeraude - Cap Fréhel
Grands sites de la côte d'émeraude - Cap Fréhel

Parler breton à Saint Brieuc

À la librairie le pain des rêves de Saint-Brieuc, faute d’affluence, je profite des requêtes des clients pour m’initier à la culture bretonne.

Un malheureux pratiquant du galo – la langue romane de Haute Bretagne, distincte du breton – vient s’enquérir d’une méthode de léonard – parlé dans le Léon et considéré comme le Breton littéraire – et me voilà plongé dans les particularismes régionaux, les 9 pays bretons… Je découvre que les étapes de mon road-trip à venir correspondent chacune à une ancienne province de Bretagne : Pays de Saint-Brieuc, Trégor, Léon, pays bigouden, Vannetais… Je suis ravi.

Originaire de la Bretagne intérieure, Marie-Gabrielle, la libraire, me parle du divorce entre la côte bretonne et l’intérieur des terres. Sa belle-soeur, installée à Trémargat, anime le ch’ty coz – la petite maison – un café brocante à l’esprit alternatif, qui se revendique avec humour « centre du monde magique ». Autogestion et coopération semblent régir les environs depuis déjà quelques années. Il aurait à coup sûr trouvé sa place dans la diagonale du vide.

Un client s’immisce dans la conversation :

Il le prend en me dictant la dédicace souhaitée : 

«  Pour …, que j’ai eu la chance de rencontrer, avec tous mes remerciements pour cet échange fructueux. »

L’échange n’était pas si fructueux que ça et je n’ai pas l’habitude qu’on me dicte mes dédicaces… Je rame un peu pour trouver quelque chose d’original, de convaincant et de sympathique.

Grands sites de la côte d'émeraude - La baie de Saint-Brieuc

La baie de Saint-Brieuc

Depuis la pointe du Roselier, la vue sur la baie de Saint-Brieuc est grandiose. Marie-Gabrielle m’a recommandé la balade, l’une de ses préférées, pour assister au coucher du soleil. De l’autre côté de la baie, plein feux sur le Cap d’Erquy et les petits villages de la côte Penthièvre.

La mer est basse et des morceaux de ciel clair se mêlent dans les sables humides et sombres. La baie de Saint-Brieuc est la cinquième au monde pour l’amplitude de ses marées. La silhouette minuscule d’un promeneur en quête de coquillages donne la mesure du vide laissé par l’eau qui se retire. Un cimetière dédie son monument aux marins qui ont péri en mer. Au delà de la clôture, le vent souffle doucement sur les herbes folles. Il règne une drôle d’atmosphère un peu mélancolique.

De l’autre côte, les falaises entrecoupées de plages rougissent à la lumière du soleil couchant. Les pêcheurs quittent les lieux musette à la main, remplacés par les amis et les amoureux pour un pique-nique avec vue. Quelle bonne idée !

Huîtres, algues et réserves naturelles… La suite de ce road-trip en Bretagne sur l’extraordinaire sillon de Talbert.

Grands sites de la côte d'émeraude - La baie de Saint-Brieuc

Vous avez apprécié cet article ?

Notez, likez, partagez !

Les grands sites de la Côte d’Émeraude
5 (100%) 4 vote[s]

Écrit par

Pour poursuivre le voyage


Une journée sur l'île de Batz - Les plages de sable blanc

France

8 septembre 2019

Au large de Roscoff, l’île de Batz a des airs de station balnéaire idéale. Eau turquoise, plages de sable fin, sports nautiques, balades nature… Ce petit morceau de Finistère a […]

France

16 août 2019

Entre côte d’émeraude et côte de granit rose, le sillon de Talbert est une curiosité géologique spectaculaire. 3 km de galets et de sable balayés par les marées, les courants, […]

 

5 commentaires

  1. Les Baroudeurs 10 septembre 2019 at 14 h 16 min - Reply

    Très bel article Mat 😉

    • Mat 10 septembre 2019 at 15 h 40 min - Reply

      Merci Claudia 🙂 Tu connais le coin ? Pour moi, c’était une introduction parfaite à ce roadtrip en Bretagne !

  2. Les Baroudeurs 10 septembre 2019 at 15 h 56 min - Reply

    Oui. Je n’y avais jamais mis les pieds avant de marcher de Vitré à Saint-Cast le Guildo. Une parfaite intro également à la Bretagne. La prochaine étape ira vers Saint-Brieuc, le sillon de Talbert, etc. mais sûrement après l’hiver.

  3. Anne LANDOIS-FAVRET 13 septembre 2019 at 15 h 46 min - Reply

    Ça me donne très envie d’y aller ! Je ne connais pas du tout les Côtés d’Armor, une partie de ma famille était du Morbihan. Je me note le Cap Fréhel, la réserve ornithologique également ! 😀

    • Mat 14 septembre 2019 at 9 h 51 min - Reply

      Merci Anne 🙂 Oui tu ne seras pas déçue. Parmi les incontournables, il y a aussi Bréhat qui est une perle, de l’autre côté de la baie de Saint-Brieuc. Et le fort la late qu’on voit sur toutes les brochures touristiques… Bonne découverte !

Laissez-moi un petit mot

Renseignez le code suivant

Carte diagonale du vide

Recevez la carte des plus beaux endroits de France

en vous inscrivant à la newsletter

44 idées de lieux, de balades et de week-end au vert


 

2 Partages
Partagez
Enregistrer2
Tweetez