En Iran, attentats, jihad et choux à la crème

Iran

  • View Larger Image

En Iran, attentats, jihad et choux à la crème

Iran

11 septembre 2014

4 Commentaires

La république islamique nourrit son lot de fantasmes. Est-on en sécurité lorsqu’on voyage en Iran ? Ou dans la gueule du loup, à la merci d’islamistes revenchards ? J’y étais… un certain 11 septembre 2001 !

C’est un petit restaurant sans façon où nous sommes installés. Fausses fleurs sur la table, murs carrelés, nappe en plastique, clim… Après une semaine coupée du monde dans les monts Elbourz, à presque 5000 mètres d’altitude, Rasht nous apparaît comme le comble du luxe.

Dans un coin de la salle, un écran télé – Pourquoi toujours pousser le son au maximum ? – déverse un flot de nouvelles assourdissantes. Habitué à baigner dans une langue qui m’est totalement hermétique, je regarde les images d’un œil distrait. Me faire mon petit film intérieur est devenu une seconde nature.

Fuyez, fuyez, le jihad va éclater !

Mais pas cette fois. Cette fois, c’est différent. Les images tournent en boucle, fascinantes, incompréhensibles. Les avions en approche, la collision inéluctable, les colonnes de fumée, les tours disloquées… La violence des images nous laisse sans mot. Uppercut. KO.

Dans la salle, la vie suit son cours dans l’indifférence générale. Nous questionnons le serveur qui apporte le plat d’esturgeon.

« Americani… Afghanistani… »

Il immite le sifflement des bombes et repare en s’excusant mollement. Son explication n’est pas plus convaincante que son accent anglais.

Dix minutes plus tard, nous sommes installés devant l’écran d’un ordinateur. Le monde est en état de choc. Depuis deux jours, les attentats du 11 septembre font la une des médias du monde entier. Des dizaines de messages inquiets inondent notre messagerie.

« Fuyez, fuyez, le jihad va éclater ! »

Islamic republic ! No short !

Notre arrivée en Iran nous avait mis tout de suite au parfum. Dans l’avion qui descend vers Téhéran règne une atmosphère de bal masqué. Les femmes, coquettes et apprêtées, passent du style ouzbèque – fleuri, chatoyant, coloré – à la mode iranienne – foulard dans les cheveux, vêtements amples, longs, ternes. Mon voisin russe remarque mon air amusé. D’un doigt réprobateur, il désigne mes mollets bronzés et accompagne son geste d’un aboiement péremptoire :

« Islamic Republic ! No short ! »

Des images de foules fanatisées brûlant des drapeaux américains en place publique me reviennent en mémoire. Accusé d’exhibitionnisme au pays de la pudeur, j’enfile vite un pantalon !

Crème, miel et pistaches

Ce sera la seule fois. Où sont-ils, ces islamistes intolérants, haineux et sectaires ? Pas là où nous sommes passés. Depuis douze jours que nous sommes en Iran, les Iraniens nous prodiguent un accueil incomparable. Tasses de thé, tranches de melon, poignées d’amandes et de raisins secs… Sur le bord de la route qui traverse les Monts Elbourz de Téhéran à Chalous, les automobilistes s’arrêtent pour nous offrir des cadeaux comestibles. Si nous sommes venus à bout de ces pentes désertiques, c’est aussi un peu grâce à eux. On ne peut pas partir comme ça. Ne serait-ce que par politesse !

D’ailleurs Amin, l’architecte qui nous a dégoté l’ordinateur sur lequel nous consultons les nouvelles du monde, nous invite à déjeuner chez lui. Au menu, salade de tomates sur fond d’inégalités sociales, brochettes sauce corruption, le poids de la religion arrive avec les pâtisseries. Nous repartons en fin d’après-midi lestés d’un atlas routier en cadeau d’adieu. De quoi aborder la suite de notre voyage en Iran avec sérénité. Et tordre le cou aux raccourcis trop systématiques entre Islam et terrorisme.

Qu’on se le dise, les Iraniens sont des choux à la crème (et au miel) et l’Iran vaut son pesant de pistache.

Iran - Sécurité en Iran

Iran - Sécurité en Iran

Iran - Sécurité en Iran

Vous avez apprécié cet article ?

N’hésitez pas à le partager et à le noter.

En Iran, attentats, jihad et choux à la crème
Notez moi !

Écrit par

Pour poursuivre le voyage


Bain de foule en Inde - Carnet de voyage

Inde

27 août 2017

Après deux semaines de calme dans les montagnes népalaises, nous redoutions le retour en Inde et par dessus tout cette curiosité maladive et oppressante que les Indiens nous avaient témoignée […]

Katmandou en bus - récit de voyage d'un tour du monde

Inde

11 juin 2017

Quand on prend le bus pour le Népal depuis l’Inde, on se dit que le spectacle sera à l’extérieur. Faux !

Prendre le train en Inde, un défi - CC Steve Mc Curry

Inde

23 mai 2017

En Inde, le quotidien est un défi permanent. De l’achat des billets au transport des bagages, prendre le train se transforme en épopée rocambolesque.

Comment je suis devenu chaman - carnet de voyage en france

-

3 juillet 2016

Il n’y a pas d’extrait, car cet article est protégé.

 

Laissez un petit mot


+ cinq = 10

  1. Charles

    11 septembre 2014 à 14 h 09 min - Répondre

    Hello Mathieu! J’ai tellement lu/entendu de bonne choses sur l’accueil des Iraniens que c’est ce l’un des aspects qui m’attire le plus dans ce pays. On verra dès demain… trop hâte! En tout cas chapeau pour cet article qui contribue à balayer certains clichés qu’on nous rabâche sur cette région du monde.

    • Mat

      13 septembre 2014 à 0 h 00 min - Répondre

      Charles, je t’envie ! Tu vas te régaler à coup sûr et j’ai hâte de lire tes impressions. Les miennes datent de 10 ans déjà, mais je suis confiant. Et n’oublie pas de traîner dans les pâtisseries ! J’ai un souvenir impérissable des gourmandises iraniennes. Un regret de mon côté : ne pas avoir enregistré de musique. Tu me ramènes un son de là-bas ? Bon voyage 🙂

  2. Mat

    30 novembre 2015 à 13 h 52 min - Répondre

    Hello !
    moi aussi je m’appelle Mat et je suis allé en Iran en novembre 2014 🙂
    je raconte ça ici : http://matlet.fr/portfolio/chroniques-iraniennes/
    un super voyage et surtout des gens incroyables, je suis bien d’accord avec toi !

    • Mat

      6 décembre 2015 à 2 h 39 min - Répondre

      Hello Mat !
      Super ton carnet. Ah l’Iran ! C’est une révélation à chaque fois. J’espère y retourner pas trop tard. Moi je n’ai pas fait de couchsurfing ou tous ces trucs 2.0. Et je n’avais pas vu de nez refaits non plus, on était seulement à l’époque du rouge à lèvre et du vernis à ongle quand j’y ai été…
      Par contre, je me souviens des pâtisseries… Quel festin !!!
      Au plaisir de te lire 🙂

Pssst... Je suis sur la route !

Je vous emmène dans mes valises ?