Dans la Meuse, arbres et ballades en forêt

-

  • View Larger Image Dans la Meuse, arbres et ballades en forêt

Dans la Meuse, arbres et ballades en forêt

-

29 mai 2014

Pas encore de commentaire

Dans la Meuse, le fil rouge sera les arbres. Le chemin oscillera entre forêts de l’Argonne et vergers des côtes de la Meuse. Pêche à la mouche, champignons, ballades en âne… A l’ombre des chênes, des tilleuls et des mirabelliers, voilà à quoi pourrait ressembler l’itinéraire du voyage, garanti 100% slow travel et tourisme vert.

Battements d’ailes et cris d’oiseaux. La Meuse pourrait bien commencer par quelques portraits de sa gente ailée. A Stenay-Renéville, Dominique, alias dom.oiseaux, organise de belles ballades pour les passionnés d’ornithologie.

Petite marche à travers champs de malt et houblon jusqu’à Mouzay, où Alain accueille les randonneurs à la ferme avec chaleur et convivialité. Et pour cause ! En sus de son exploitation céréalière, il élabore des bières blondes et ambrées dans sa microbrasserie.

Ânes, Oiseaux, mouches…

Eau plate à Nixeville. A l’ombre des sous-bois, Eric partage sa passion pour la pêche à la mouche, le long des rivières de première catégorie. Premier contact avec la forêt d’Argonne. Autour de Clermont, de beaux itinéraires de randonnées courent entre les arbres. En suivant les ânes d’artgonne, arrivée à Evre en Argonne, où Jacques organise des ballades en âne dans la campagne et des spectacles dans sa grange. Petite vitesse et grands doucement, c’est ça le slow travel.

La Meuse, des arbres et des gens

La forêt respire. Elle inspire aussi. Chaque année, des artistes se réunissent à Fresnes-au-Mont pour créer des oeuvres d’art le long des sentiers de randonnée. C’est le Vent des forêts, un événement qui tisse des liens entre les artistes, la population, les bénévoles de l’association et… La forêt donc !

Dans la Meuse, l’air pur et le ciel clair se prêtent à l’observation des astres. A Viéville-sous-les-côtes, l’observatoire des Côtes de Meuse, un des plus grands observatoires européens, organise des séances ouvertes au grand public. La tête directement dans les étoiles.

La forêt, ça se mange

Qui dit arbre dit champignon. A la ferme de Bislée, c’est la truffe que cultive Marc. Miam. Et pour l’accommoder, Georges, le chef, dispense ses précieux conseils pour sublimer le parfum du roi des champignons.

Qui dit arbre dit fruit. L’Association Régionale d’Expérimentation Fruitière de l’Est préserve les arbres fruitiers des côtes de Meuse au sein d’un verger conservatoire qui vaut le détour. Des variétés que connaît bien Madame Bouchot de Méligny-le-Petit. Dans sa ferme pédagogique, elle confectionne des confitures de fruits rares dont la réputation dépasse les frontières.

A Ancervile, le milieu change et nous quittons les forêts pour l’eau. La Meuse se découvre en canoë-kayak pour un angle de vue différent qui annonce les lacs et les clairières de la Haute Marne.

Pour un tourisme vert et feuillu, les forêts de la Meuse nous réservent quelques moments savoureux !

 Découvrez tous les carnets de voyage dans la Meuse sur la page carnets de voyage en France

 

Vous avez apprécié cet article ?

N’hésitez pas à le partager et à le noter.

Dans la Meuse, arbres et ballades en forêt
Notez moi !

Écrit par

 

Laissez un petit mot


− 1 = huit

Enthousiasmé par la diagonale du vide ?

Je suis sur la route ! Pour embarquer dans les valises et découvrir la France hors des sentiers battus,

Suivez moi !