Dans l’Indre, l’équilibre homme-nature, c’est tout un art

2 commentaires - Indre - Publié le

L’Indre a l’art de faire coexister les hommes et la nature. Les terroirs et les paysages forment une mosaïque idéale. Tortues, artistes, agriculteurs… Le tourisme vert dans l’Indre ne manque pas d’ambassadeurs.

 

On dit les Indiens (d’Amérique) très attachés à leurs racines et à leur territoire. En est-il de même des Indriens (de l’Indre) ? Absolument ! Rencontrer des gens passionnés, découvrir des paysages passionnants et des artistes venus se mettre au vert… C’est ça le tourisme vert dans l’Indre !

Dans l’Indre, des hommes et des femmes passionnés par leur terroir

À Châteauroux, Gilles Boizeau a créé la revue La Bouinotte. Cet éditeur qui publie une dizaine de livres par an porte sur le Berry (L’indre et le Cher) un regard amoureux.

Le terroir du Berry est riche. À Avail, un trufficulteur passionné, Rémy Dindault, a fait le pari de restaurer la culture de la truffe dans l’Indre. Les produits régionaux sont également mis à l’honneur par le chef Éric Galon dans son auberge La forge à Lys Saint George. Les produits sont les stars de sa carte. Comme la poule noire du Berry, une espèce qu’on trouve à la ferme de la Petite Ménardière, aux côtés d’ânes grand noir et de chèvres à cou clair. Tenue par Philippe et Chantal Doyelle à Lignac, cette exploitation pratique l’agriculture biologique et accueille à la ferme.

Pas de bons repas sans vins élégants. Alexandre Dulière, de la cave Raffaut, est revenu s’installer à Châteauroux après avoir travaillé comme sommelier pour les plus grandes enseignes, du prestigieux Georges V au so british Fat Duck. Et si vous préférez rester à l’eau, vous aimerez l’idée originale de Bruno Barbey. Le directeur de la fédération de pêche de Châteauroux a mis en place des parcours touristiques de pêche.

Des paysages passionnants propice au tourisme vert

Le parc naturel régional de la Brenne compte sûrement plus d’animaux que d’hommes. Patrick Luneau peut en témoigner. Ce cinéaste animalier a beaucoup tourné à l’étranger, mais c’est à Mézières-en-Brenne qu’il est venu s’installer.

Une qui n’a jamais quitté les lieux, c’est la tortue Cistude. Pour Jacques Trotignon qui dirige la Réserve naturelle de Chérine, elle est sa meilleure ambassadrice. A Saint-Michel-en-Brenne, Thibault Michel la connaît bien. Il travaille comme guide naturaliste pour le parc naturel.

L’eau est vitale dans la Brenne. Sa gestion a rapproché les hommes. C’est une femme, Hélène Guillemot, qui nous l’expliquera à l’écomusée de Le Blanc. Il faudra pousser jusqu’à Argenton-sur-Creuse, à deux pas. Traversé par la rivière, le village est surnommée la Venise du Berry.

Des artistes venus se mettre au vert

Les paysages de la région ont inspiré les artistes, à commencer par les impressionnistes. La photo de paysage serait-elle née ici ? C’est le sujet de recherche de Jean-Paul Thibaudot, à Eguzon-Chantôme.

Paysagiste de formation, passé par les Beaux-arts, Dominique Stillace mélange les genres avec gourmandise. Même si son étonnante pommeraie idéale, à Saint-Denis-de-Jouhet, tient d’abord de la démarche artistique !

On vient de loin pour admirer les paysages de l’Indre. L’artiste bolivien Okllo Carrasco a trouvé l’inspiration au coeur de la France. Ses fresques exotiques recouvrent les plafonds de l’église du Menoux où sa femme Simone vit toujours.

A l’abbaye de Varennes, c’est Anne, une artiste-peintre d’origine américaine qui est venue s’installer. La maison d’une femme qui la passionne se trouve à quelques kilomètres : George Sand.

On vient même de partout en France pour assister au son continu, le rassemblement des instruments et musiques populaires de La Châtre. Bernard Kerboeuf y est installé comme luthier et fabrique des vielles à roues.

Et vous, connaissez-vous des gens à rencontrer dans l’Indre ? Des Indriens hauts en couleur ? Des histoires qui valent la peine ? Des lieux à voir d’urgence ? Dites le moi en commentaire !

Tourisme vert en Indre


Vous avez fait bon voyage ?

Un petit clic pour dire merci ?

Je vous emmène dans mes valises ?
Inscrivez vous, le billet est offert.

Globe-trotter chaque mois sans bouger de chez soi()

Laissez un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* :


× 3 = six

Laissez un petit mot

  • Robert ANSEL

    Je suis photographe auteur installe en brenne depuis 5 ans et createur d une galerie denommee « brenne a coeur »
    2 rue Georges Clemenceau a Paulnay tel 02 54 38 03 27
    http://robertansel.monalbum.fr

    Répondre

    • Mat Post author

      Bonjour Robert ! Cool, merci pour la prise de contact et pour le lien.
      Vous m’avez l’air d’être un ornithologue chevronné. J’ai appris plein de nouveaux noms d’oiseaux sur votre galerie :)
      J’aurai sûrement l’occasion de venir vous rendre une petite visite sur ma route ! Je vous ajoute dans mes contacts en tous cas. Au plaisir !

      Répondre

Enthousiasmé par la diagonale du vide ?

Je suis sur la route ! Pour embarquer dans les valises et découvrir la France hors des sentiers battus,

Suivez moi !