A la philharmonie de Berlin, concerto pour toux et orchestre

Berlin

  • View Larger Image Berlin Philharmonie

A la philharmonie de Berlin, concerto pour toux et orchestre

Berlin

21 juillet 2014

2 Commentaires

Le bâtiment est un morceau de bravoure. L’orchestre, un des meilleurs philharmoniques au monde. L’acoustique est irréprochable. Venir tousser à la philharmonie de Berlin, c’est chic !

Pour les amateurs de musique, c’est un des incontournables de la vie nocturne. La philharmonie de Berlin ! Venir y pousser quelques quintes, ça vaut vraiment la peine. Un concert d’accordéon a même été organisé pour l’occasion. Ca tombe bien !

Concert à la Berliner Philharmonie - Carnet de voyage à Berlin
Berliner Philharmonie - Carnet de voyage à Berlin
Berliner Philharmonie - Carnet de voyage à Berlin

J’irai tousser chez vous

Quelques bâilleurs et éternueurs sont présents dans l’assistance. Ils se sont probablement trompé de concert. Trop tard. Le spectacle va commencer d’une minute à l’autre. L’ensemble des tousseurs, de tessiture et de puissance variable, s’est installé dans les gradins. L’orchestre sera cerné et en minorité. Dans son dos, un tousseur soliste fait face à l’assistance. Il laisse échapper quelques toussotements rapides et nerveux : un sniper. Les musiciens pénètrent sur la scène.

Chacun accorde son instrument  : petite toux grasse pour s’éclaircir la voix, quintes affirmées des baritons, toux éparses des mezzo, raclements de gorge secs des sopranes. Silence. Le chef lève la baguette… Ultime toux – manoeuvre d’intimidation ? On retient son souffle… Les accordéons égrènent les premières notes. Côté gauche, un tousseur embusqué ouvre le feu et surprend tout le monde. Depuis leurs positions, d’autres tousseurs lui répondent, marquant les silences de leur présence enrouée.

Berliner Philharmonie - Carnet de voyage à Berlin
Berliner Philharmonie - Carnet de voyage à Berlin
Berliner Philharmonie - Carnet de voyage à Berlin

Allemagne 1-0 Argentine

Sur scène, la trentaine d’accordéons de l’orchestre Euphonia éreinte la passion d’un tango de Piazzola. Le métronome allemand est en train de venir à bout de la fougue argentine. Ce concert n’était pas une bonne idée. Je regarde la salle.

Un barbu bat le rythme sur la jambe de sa femme. Une jeune fille envoie des textos à la cantonnade. Une blonde cherche le plan de la salle dans le programme. Son voisin vérifie les résultats des matchs de foot de la soirée, entre deux airs de Saint-Saens et de Ginastera.

A la dernière pièce, aux faux airs de marche bavaroise, je sens bien que tout le monde se retient de taper dans ses mains au rythme de la grosse caisse et des timballes. Des applaudissements spontanés fusent même à la première respiration, tempérés par la chef d’orchestre qui se retourne en souriant poliment. Ma voisine bat la mesure. 1-2-1-2. Ach, la légèreté du rythme binaire

Concert à la Berliner Philharmonie - Carnet de voyage à Berlin
Concert à la Berliner Philharmonie - Carnet de voyage à Berlin

Le concert de l’année

Quatre rappels, liesse générale, embrassades, bouquets de fleurs… Tout le cérémonial d’un concert de musique classique. Le public qui veut se persuader qu’il a assisté au triomphe de l’année, applaudit à tout rompre.

Finalement ce que j’ai préféré, c’était le joueur de balalaïka à l’entrée du parking ! Et la dame en blanc, à la sortie, avec ses allures de fantômes aux grands airs. Quand on s’ennuie au concert, le spectacle est dans le public !

Concert à la Berliner Philharmonie - Carnet de voyage à Berlin

Vous avez apprécié cet article ?

N’hésitez pas à le partager et à le noter.

A la philharmonie de Berlin, concerto pour toux et orchestre
5 (100%) 1 vote

Écrit par

Pour poursuivre le voyage


Bodnath temple, sous les yeux du bouddha

Népal

2 juillet 2017

Loin de la fièvre des festivités auxquelles j’ai assisté à Patan, le Bodnath temple est un lieu de calme et de sérénité. Les yeux du bouddha qui ornent la base […]

Les nouveaux chemins de Katmandou - Carnet de voyage au Népal

France

25 juin 2017

De Thamel à Durbar square, itinéraire à travers Katmandou. Entre traditions boudhistes et nostalgie hippie, la capitale du Népal se révèle haute en couleur. Une bouffée d’air frais dans le […]

Katmandou en bus - récit de voyage d'un tour du monde

Inde

11 juin 2017

Quand on prend le bus pour le Népal depuis l’Inde, on se dit que le spectacle sera à l’extérieur. Faux !

Bénarès, pélerinage musical au bord du gange

Inde

30 mai 2017

Bénarès est une respiration dans notre voyage en Inde. Loin de la foule de l’Uttar Pradesh, nous sommes venus assister au festival de musique donné en l’honneur du Dieu-singe Hanuman. […]

 

Laissez un petit mot


quatre + = 10

  1. Aurélie

    11 août 2015 à 20 h 49 min - Répondre

    Voilà en tout cas une expérience intéressante…

    • Mat

      12 août 2015 à 17 h 41 min - Répondre

      Oui, un concert à la philharmonie c’est toujours une fête, sauf que là, ben… C’était vraiment pas bon 🙂
      J’ai eu un peu la dent dure du coup. Mais l’endroit reste magique et les concerts sont de haute volée – normalement.
      Et puis il y a les Dienstag Lunch Konzert, qui sont gratuits (libre participation au profit de l’Unicef, plus exactement), et qui valent leur pesant de saucisse !

Pssst... Je suis sur la route !

Je vous emmène dans mes valises ?