Dans l’Argonne, du bon son pour les ânes

-

  • View Larger Image Randonner en argone - Balade en âne - Portrait d'âne

Dans l’Argonne, du bon son pour les ânes

-

1 juillet 2015

7 Commentaires

Faire une balade en âne le jour, assister à un concert le soir, passer la nuit au gîte. De la culture à la campagne ? Anes Art’gones mélange ces ingrédients avec succès. Il fait bon vivre sous la grange à son.

Le soleil décline tranquillement sur la campagne. Dix ânes paissent dans un champ de marguerite. Une tête de cheval marque l’entrée du village d’Evres-en-Argonne.

Des voitures en enfilade stationnent comme elles peuvent sur le bord de la route. Le vernissage va bientôt commencer. Sous le toit-cathédrâle de la grange à son, tous les âges se côtoient. On ne sait pas très bien qui est l’ami, qui est l’artiste, l’invité, l’organisateur… Tout le monde est là, à pied d’égalité. 

Randonner en argone - Balade en âne - Les expos

Randonner en argone - Balade en âne - Le trampoline

Randonner en argone - Balade en âne -Trampoline

Du son pour les ânes

Anes art’gones. Anar. Argone. Deux jeux de mots qui campent le décor dans cet endroit où l’on ne jure que par le collectif. 20 ans que ça dure. Des balades en ânes, des concerts, des expositions, une boutique de commerce équitable et un gîte en plein milieu des jolis champs de la Meuse…

Une autre manière de faire de la politique. Un univers dans lequel Jacques a trempé. Il connaît bien ses acteurs, ses rouages, ses travers. Il n’y a guère que le préfet à qui cet ancien infirmier, chargé de mission près du Préfet et directeur d’établissement n’ait pas dit « je t’emmerde ». « Passer pour un zombie » ?  Il a l’habitude et il s’en fout. Trop de choses à faire pour s’embarrasser avec des cons.

Randonner en argone - Balade en âne - Jacques

Randonner en argone - Balade en âne - Les expos

Randonner en argone - Balade en âne - le gîte

Culture pour tous

Trouver des artistes, préparer les ânes, enlever les limaces du jardin, organiser les expos… La grange est un centre culturel qui ne dit pas son nom et qui tourne à 75% en autofinancement. Les ogres de barbac, Jeanne Cheral, la roulette rustre, barzingault, les hurlements d’Leo, la caravane passe… On ne vient pas ici pour le cachet.

Quelque chose de spécial se passe sous le toit de la grange à son. C’est la fête hors-circuit, loin du show-business. Juste le plaisir de partager un moment ensemble sous la charpente de la grange. Les ânes se dirigent vers la clôture. Le concert va commencer.

Randonner en argone - Balade en âne - La grange à son

Randonner en argone - Balade en âne - La grange à son

Randonner en argone - Balade en âne - La grange à son

Passer le témoin

Le public a répondu présent. Et financièrement ? Jacques bougonne dans sa barbe fleurie.

« Financièrement, je m’en fous. Si j’ai dix spectateurs à qui ça a fait plaisir, c’est déjà gagné. Ce soir, il y avait un gars de cinquante ans. C’était son premier concert. Ça c’est super. »

Il dit qu’il en a marre, qu’il est temps de passer la main, de faire autre chose. Et le voilà parti chercher le maire de Verdun pour s’assurer du prêt de la scène. Le festival Au pré de mon âne aura lieu cet été pour la sixième fois. 21 et 22 août. Parce qu’il n’y a que deux saisons dans la Meuse : l’hiver et le 15 août.

« On va se reposer… Demain ! »

On n’abandonne pas comme ça un rêve réalisé.

Randonner en argone - Balade en âne - Sur la cariole

Randonner en argone - Balade en âne - Démarrage au starter

Randonner en argone - Balade en âne - Les consignes

Randonner en argone - Balade en âne - Des ânes sur les murs

Randonner en argone - Balade en âne - Dans la grange

Randonner en argone - Balade en âne - Portrait d'âne

Vous avez apprécié cet article ?

N’hésitez pas à le partager et à le noter.

Dans l’Argonne, du bon son pour les ânes
Notez moi !

Écrit par

Pour poursuivre le voyage


Le Népal à vélo - sur les pentes de l'Himalaya

Népal

17 août 2017

Le Népal à vélo, de Katmandou à Birganj, sur l’ancienne route des Indes. Cols hors catégorie et pauses haschich, avec pour toile de fond les sommets de l’Himalaya.

Voyage à pied en France - carnet de voyage

France

9 avril 2017

Que retenir de ce voyage à pied en France ? Coup d’oeil dans le rétro sur les neufs premiers mois de marche à travers la diagonale du vide. Des Ardennes […]

Balade nature dans la Creuse - carnet de voyage France

-

31 janvier 2017

En Creuse, je croise des cuisiniers qui jardinent, des adeptes du land art, des étudiants élevés à l’école buissonnière… De l’étang des Landes à l’arboretum de la Sédelle, la balade […]

Balade sur le plateau de Millevaches - Carnet de voyage France

-

4 janvier 2017

Sur le plateau de millevaches, balade en forêt à la découverte d’un territoire qui revendique haut et fort sa différence et sa liberté.

 

Laissez un petit mot


× sept = 35

  1. NowMadNow

    1 juillet 2015 à 11 h 36 min - Répondre

    Tout se passe alors? 🙂

    • Mat

      1 juillet 2015 à 20 h 42 min - Répondre

      Hey ! Oui, tout glisse 🙂 Je prends du retard, c’est génial !
      Plein de rencontres imprévues et de belles choses sur la route. Je n’arrive pas à tout raconter… Bon ben tant pis. Je ne raconte pas tout !

  2. Claire

    6 juillet 2015 à 15 h 54 min - Répondre

    Merci pour cette poétique échappée en douce France ! Superbes photos 🙂
    C’est souvent dans les petits patelins qu’on vit les meilleurs festivals.
    Bonne route !

    • Mat

      6 juillet 2015 à 17 h 05 min - Répondre

      Merci Claire 🙂 Oui, bien d’accord avec toi. Sur les scènes qui restent à taille humaine, le public et les artistes partagent quelque chose de différent.
      Je n’ai pas encore assisté au festival au pré de mon âne, mais pour ce que j’ai entendu dans la grange à son (pourtant c’était pas trop ma came et je me suis régalé), ça vaut vraiment le coup ! Bon, pour vous, ça va faire un peu loin 😉

      • Claire

        7 juillet 2015 à 5 h 10 min - Répondre

        Oui j’imagine que ça vaut le coup ! C’est le genre d’évènement dans lequel Jérémie aime s’impliquer (et oui ingé son oblige). On trouve aussi des évènements à petite échelle en Nouvelle Zélande, on profite de ces petits plaisirs avant de découvrir et redécouvrir ceux en France !

  3. Joe

    28 mai 2016 à 7 h 57 min - Répondre

    Merci pour ces récits de voyages et de rencontres. Vous nous emmenez avec vous et je les attends pour vivre avec plaisir un beau moment d’evasion.
    Bonne santé et encore MERCI

    • Mat

      30 mai 2016 à 22 h 20 min - Répondre

      Hey Joe 😉 Merci !
      Content de vous embarquer avec moi. La France c’est ici, vous trouverez peut-être l’occasion de partir vous aussi à sa découverte ?
      Et merci pour la santé, elle va beaucoup mieux !!
      À bientôt 🙂

Pssst... Je suis sur la route !

Je vous emmène dans mes valises ?

Enthousiasmé par la diagonale du vide ?

Je suis sur la route ! Pour embarquer dans les valises et découvrir la France hors des sentiers battus,

Suivez moi !