Dans le Berry, nuit d’amour au fond des bois

-

  • View Larger Image

Dans le Berry, nuit d’amour au fond des bois

-

31 décembre 2015

4 Commentaires

Ecouter le brame du cerf, c’est quelque chose d’inoubliable. Il y a des sons comme ça qu’il faut avoir entendu une fois dans sa vie. Ce soir là, sur les bords de Loire, c’est la pleine saison et j’ai le meilleur des guides. Quant à la chance…

Les bandes de signalisation clignotent dans la lumière des phares. Le camion est lancé sur l’autoroute. Sur notre gauche, la masse sombre d’une forêt se dessine. Nous sommes partis un peu tard, après le coucher du soleil, mais les conditions sont idéales.

Au volant, entre deux souvenirs d’excursions passées, Yvan spécule sur nos chances d’entendre ce soir bramer le cerf au fond des bois. Le suspens ajoute à l’électricité qui règne dans l’habitacle.

Yvan, un guide nature pas comme les autres

J’ai rencontré Yvan une paire d’années plus tôt, lors d’un séjour dans le Berry et d’une descente de la Loire en canoë sur la piste des castors. Même passion, même sensibilité, même enthousiasme communicatif… Son émerveillement est intact. Yvan est un comprimé qui entre en effervescence lorsqu’on le plonge en pleine nature.

Sa paire de jumelle a depuis longtemps remplacé la carabine à bouchon dont il s’armait pour faire comme son père. Chasseur parmi les chasseurs… De toutes les espèces vivantes, c’est sûrement celle qu’il aime le moins, aujourd’hui !

La forêt engloutit la route qui part se perdre dans le noir. On coupe le moteur, on éteint les phares, on baisse la voix.

Brame du cerf : la voix de la forêt

Nous sommes arrivés tard, sans avoir repéré le terrain. Il nous faudrait un bon coup de chance pour entendre un mâle bramer dés le premier essai.

Je ne garantis rien, mais on va le tenter.

Nous sortons du véhicule, refermons les portières avec délicatesse. La nuit est douce. Pas un souffle. Conditions idéales. Yvan me chuchote quelque chose que je ne comprends pas. Une plainte lointaine résonne dans la pénombre. Nous nous figeons. Plus une oreille qui bouge. Une autre parvient de l’autre côté. Une autre encore, plus proche. La surprise est telle ! Une envie de rire monte et m’envahit.

La sensation est physique, le son indescriptible. Quelque part entre le chant grâcieux des baleines et le frottement rauque de l’archet sur la corde grave d’une contrebasse. Une plainte sortie tout droit du fond des âges

Ce soir, la forêt chante. Et c’est mon jour de chance !

Brame du cerf - écouter la voix de la forêt - carnet de voyage dans le Berry

Vous avez apprécié cet article ?

N’hésitez pas à le partager et à le noter.

Dans le Berry, nuit d’amour au fond des bois
Notez moi !

Écrit par

Pour poursuivre le voyage


Bain de foule en Inde - Carnet de voyage

Inde

27 août 2017

Après deux semaines de calme dans les montagnes népalaises, nous redoutions le retour en Inde et par dessus tout cette curiosité maladive et oppressante que les Indiens nous avaient témoignée […]

Katmandou en bus - récit de voyage d'un tour du monde

Inde

11 juin 2017

Quand on prend le bus pour le Népal depuis l’Inde, on se dit que le spectacle sera à l’extérieur. Faux !

Prendre le train en Inde, un défi - CC Steve Mc Curry

Inde

23 mai 2017

En Inde, le quotidien est un défi permanent. De l’achat des billets au transport des bagages, prendre le train se transforme en épopée rocambolesque.

Balade nature dans la Creuse - carnet de voyage France

-

31 janvier 2017

En Creuse, je croise des cuisiniers qui jardinent, des adeptes du land art, des étudiants élevés à l’école buissonnière… De l’étang des Landes à l’arboretum de la Sédelle, la balade […]

 

Laissez un petit mot


trois + = 8

  1. garnier marine

    3 janvier 2016 à 11 h 12 min - Répondre

    Magique, juste magique … je rentre du Berry, région magique.

    • Mat

      3 janvier 2016 à 12 h 42 min - Répondre

      Hahaha ! Très heureux que la magie du moment transparaisse à travers ce petit bout d’enregistrement, Marine.
      On était comme des gamins ! Maintenant il manque les images… Il va falloir que j’y revienne

      • bleue

        21 janvier 2016 à 0 h 09 min - Répondre

        un petit conseil si vous avez des écouteurs… Mettez-les !! Vous entendrez, c’est comme si vous y étiez. Une vibration aphrodisiaque…ou à défaut qui vous donne une sensation de plénitude, de beauté, de sauvage… A refaire quand vous êtes en manque de nature, d’expédition nocturne ou de chocolat 😉

        • Mat

          22 janvier 2016 à 0 h 52 min - Répondre

          Voillàààààààààà ! C’est ça : une vibration aphrodisiaque.
          Ou comme Gotlieb disait : Raaaaaaaaa lovely !
          Bise bleue

Pssst... Je suis sur la route !

Je vous emmène dans mes valises ?